Parquet en bois massif et amortissements

Pour choisir un type de parquet, la connaissance de la longévité prévue du parquet revêt une grande importance. Sans oublier les frais de nettoyage et d'entretien. Nous savons d'expérience que l'importance d'un plan de financement global et durable est décisive pour le projet dans sa totalité quand il s'agit d’un investissement dans un parquet.

 

 

Un parquet en bois massif Junckers affiche une longévité tout à fait exceptionnelle. La raison en est que nos parquets en bois massif peuvent être poncés et vernis à nouveau ou même huilés encore de nombreuses fois. Ce qui, du point de vue des coûts, est très avantageux en comparaison des produits similaires de la concurrence.

 

Coûts d'acquisition

Les coûts d'acquisition du parquet vont naturellement dépendre de quel système vous choisissez.

  • • Toutes les solutions Junckers relatives aux revêtements dédiés au sport sont fabriqués conformément aux normes européennes de la directive EN 14904, et diffèrent entre elles, en fonction de la hauteur de construction et les performances voulues.
  • • D'autres systèmes destinés aux logements et locaux professionnels remplissent à tout point de vue les conditions du Code de la Construction et de l'habitation et peuvent être installés soit en parquet flottant avec le procédé Junckers par clips, soit en auto-porteur sur lambourdes ou par collage.

Coûts d'entretien

Nettoyage quotidien

Les parquets Junckers sont faciles à entretenir. L'entretien quotidien se résume à un balayage ou à passer l'aspirateur, éventuellement, on peut effectuer un lavage de la surface à l'aide d'une serpillère ou d'un chiffon bien essoré. Les parquets Junckers ne demandent qu'un usage minimal de produits de nettoyage -ou de polissage.

 

Pour raviver légèrement

Quelques fabricants de parquets prétendent que leurs revêtements ne demandent pas à être vitrifiés ou huilés à nouveau. C'est impossible. N'importe quel revêtement en bois finit par être rayé et usé et après un certain temps, une légère rénovation s'impose.

 

Sur les parquets d'entrée de gamme, on trouve souvent un revêtement de surface de si piètre qualité que le parquet exige d'être vitrifié ou huilé à nouveau à intervalles fréquents. Junckers applique des vernis ou des huiles de très grande qualité, de sa propre production, ce qui procure au client une économie de temps et d'argent appréciable sur le long terme.

 

Dans une salle de sport, par exemple, équipée d'un revêtement Junckers, on réalise normalement une vitrification tous les 5 ans. En prenant soin de maintenir cet intervalle, un ponçage entier est rarement nécessaire et c'est pourquoi il n'est pas rare de constater qu'il y a des salles de sport dotées de revêtements Junckers qui ont 50-60 ans.

 

Ponçage complet et nouvelle vitrification

Un parquet massif Junckers de 22 mm peut être poncé entre huit et dix fois dans sa vie.

 

Grâce aux vernis extra résistants de Junckers, les intervalles entre les ponçages sont normalement extrêmement longs. Lorsqu'un revêtement synthétique ou lamellé arrive en fin de vie, c'est à ce moment-là qu'un parquet massif Junckers lui, nécessite, habituellement, son premier ponçage.

 

Un parquet Junckers garde sa résistance même quand le ponçage arrive au niveau de la queue d'aronde. Après 10 à 15 ans d'usage, beaucoup de revêtement de la concurrence commencent à perdre de leur résistance. La plupart d'entre eux ne peuvent être poncés que deux fois dans leur durée de vie.

 

Normalement, on constate, par exemple, qu'un revêtement Junckers d'une salle de sport nécessite un ponçage complet et une vitrification environ tous les 15 ans.